Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Chocolat : un marché qui a bon goût

16/04/2019

Le marché du chocolat poursuit sur sa lancée dans le mondes, séduisant toujours plus de palais sous l’effet de l’arrivée de nouveaux consommateurs venus des pays émergents. Mais en France, on constate une légère baisse en volume : selon le Syndicat national du chocolat, il s’est vendu 378 850 tonnes de chocolat en France en 2017, contre 381 900 tonnes en 2016, soit un recul de 0,8 % en volume qui traduit une certaine stagnation du marché.

 

Pâques et Noël en priorité

Tous circuits confondus, le chocolat a toutefois généré un chiffre d’affaires de 3,28 milliards d’euros en 2017 avec deux temps forts, Pâques et Noël au cours desquels ont été réalisées 12,4 % des ventes de l’année, soit respectivement 3,9 % et 8,5 %. Autre constat, les ventes dans les hypermarchés se sont repliées (- 4,7 %) au profit des supermarchés (+ 3,9 %) et des commerces de proximité (+ 8 %). Les supermarchés ont réalisé 38 % des ventes, les commerces de proximité 5 % et les hypermarchés 57 %.

Source: Confédération de la chocolaterie-confiserie

 

Lire aussi : Découvrez et proposez de nouvelles associations de saveurs grâce au foodpairing

 

De plus en plus d’éthique

Le Syndicat du chocolat relève, par ailleurs, que les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par des valeurs éthiques et s’inquiètent notamment de la déforestation, de l’utilisation de produits chimiques ou encore des conditions de travail dans les plantations. On voit ainsi se développer une offre de chocolat bio, vegan, sans sucre et même sans gluten.

Peu à peu le marché tend plutôt vers la qualité que la quantité : il s’accompagne d’une montée en gamme avec l’engouement des Français pour le chocolat noir apprécié par 30 % des adultes contre 5 %  en moyenne en Europe. Comme pour le vin,  on parle de grands crûs et d’une forte teneur en cacao qui se traduit par des arômes plus puissants (fruité, corsé, floral). Il existe aussi des provenances certifiées : Equateur, Madagascar, Ghana… Le chocolat « à la française » va encore s’affirmer avec, dans les années à venir, l’essor du chocolat au lait fort en cacao.

On consomme du chocolat principalement sous forme de tablette. Les réseaux de franchise spécialisés sont les mieux placés entre les grandes surfaces et les artisans indépendants, pour proposer un chocolat de qualité et responsable, au meilleur prix. Pour rappel, le belge Léonidas reste le numéro un mondial du chocolat. Très bien implanté sur le marché français, il mise depuis toujours sur la qualité et le bon goût des ingrédients introduits dans ses ballotins pour convaincre une clientèle internationale en plein essor.

 

Les tendances de demain

L’avenir s’annonce, brillant et coloré, avec tout d’abord la notion d’un luxe abordable au quotidien. Le luxe, oui, mais pour tous sera bien la tendance de 2019 en transformant les classiques, les aliments réconfortants ou les incontournables de la chocolaterie en bouchées individuelles et en les sublimant.

Autre  fait marquant attendu, les consommateurs seront de plus en plus préoccupés par l’état des ressources naturelles. En gastronomie, ils attendront des chefs qu’ils utilisent des ingrédients issus de sources durables et réduisent le gaspillage alimentaire.

Dans les prochaines années, le savoir-faire et les compétences du chocolatier demeureront au cœur de l’action du chocolatier. Mais la technologie jouera aussi son rôle : elle deviendra une source d’inspiration pour tous les arts culinaires, pour les chocolatiers comme pour les consommateurs. Un nouveau concept apparaît, « le techartisanat », issu de la fusion entre l’artisanat et la technologie.

Quant aux millenials, ils cherchent des produits qui leur donnent de l’énergie, leur apportent un apaisement et les rendent heureux. Enfin, pour tous les consommateurs, se délecter d’une douceur en prenant soin de son corps est une quête qui se développe. Ils recherchent des créations élaborées avec des ingrédients frais, sains et nutritifs. D’où la réduction du sucre et l’intégration de fruits frais voire de légumes ou d’herbes fraîches. Le thé vert matcha ou la spiruline sont aussi des sources de bien-être de plus en plus prisées.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

toute-la-franchise.com

callebaut.com

 

Crédit photo : Confédération des chocolatiers confiseurs de France