Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Intelligence artificielle : une préoccupation pour les artisans aussi

19/04/2019
Mots-clés: 

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle (IA) ? Cela consiste à mettre en oeuvre des techniques visant à permettre aux machines de comprendre, apprendre, et s’adapter à des situations données. Ces techniques ont pour objet de permettre aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle pour mieux interagir avec les hommes. Ainsi, l’IA se combine au machine learning, un processus de fonctionnement par lequel le système est doté d’un système d’apprentissage. Et elle utilise le Big data, c’est-à-dire l’ensemble des données numériques produites par l’utilisation des nouvelles technologies.

L’intelligence artificielle est avant tout un programme informatique. Mais contrairement à un programme informatique simple, l’IA « s’éduque » grâce à l’apprentissage automatique (machine learning) qui se fait sur des données. Le caractère spécifique de ces données détermine la « compétence » ou la « spécialisation » du programme informatique. Il n’y a donc pas « une » intelligence artificielle, mais une multitude d’« intelligences » très spécialisées, de techniques variées, chacune visant à simuler une partie de l’intelligence humaine.

En réalité, l’IA n’est qu’un socle technique permettant de répondre à un spectre assez large de problématiques des entreprises :

  • problématiques orientées client : améliorer la connaissance client, mieux répondre à ses attentes, fidéliser, améliorer son expérience avec la marque, enchanter le storytelling.
  • problématiques orientées business : identifier des opportunités, optimiser des stocks, améliorer la connaissance concurrentielle, le merchandising, la stratégie, la rentabilité, etc.
     

Des applications diverses

L’intelligence artificielle devient aussi une préoccupation des artisans. Interrogés par la Chambre de métiers et de l’artisanat Centre Val de Loire en août 2018, un échantillon de 90 répondants place cette nouvelle technologie au centre de leurs préoccupations pour un futur proche (moins de cinq ans).

Selon 40 % des artisans interrogés, le développement de l’intelligence artificielle constitue une opportunité pour leur entreprise et pour 33 % une opportunité pour leur métier et leur savoir-faire. La mise en œuvre de l’IA peut apporter une valeur ajoutée dans le domaine de la sécurité (83 %), de la maintenance (76 %), de la production (75 %), de la facturation (63 %), du transport (63 %) ou encore du marketing (58 %) et de la prise de rendez-vous (53 %).

Ses principaux bénéfices sont à attendre pour réduire les tâches dangereuses et améliorer la sécurité (75 %), limiter le risque d’erreur (73 %) ou encore diminuer la pénibilité du travail.

Les risques perçus comme découlant de l’IA sont des problèmes éthiques (65 %), la déshumanisation du travail (61 %), la réduction du volume de travail humain (55 %), ou encore  le fait de générer plus de reporting et de contrôle (47 %).

Les artisans interrogés préconisent un accompagnement des pouvoirs publics (74 %) dans les TPE/PME sous la forme d’une aide financière à l’investissement (83 %), une formation (71 %) et un conseil technique par un expert (42 %). Et quand on les interroge sur l’impact du développement de l’intelligence artificielle dans les cinq ans à venir, les artisans sont 55 % à penser qu’il y aura destruction d’emplois et seulement 15 % qu’il y aura création d’emplois, le solde ne prévoyant aucun effet sur l’emploi.

 

Pour en savoir plus :

Intelligence artificielle : État de l'art et perspectives pour la France - Rapport

Intelligence artificielle : État de l'art et perspectives pour la France - Synthèse

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

francenum.gouv.fr

decideo.fr

dailydigital.fr

business-analytics-info.fr

usinenouvelle.com

 

Crédit photo : Pixabay